Les petites tentations détruisent les petites âmes

en flag
zh flag
cs flag
fr flag
de flag
it flag
ja flag
pt flag
ru flag
es flag
tr flag
Voiced by Amazon Polly

JMJ

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen

O, mon Jésus le plus précieux et adorable, combien tu as souffert pour nous racheter de nous-mêmes, mais combien peu de pécheurs misérables et ingrats sont prêts à endurer pour nous empêcher de succomber aux plus petites tentations. En effet, sans Ta volonté, les âmes terribles ne peuvent que contribuer à tomber dans le péché, mais nous - qui sommes impuissants à nous sauver - semblons si souvent refuser la grande Grâce du Salut que Tu es mort pour nous donner des serviteurs indignes de Tes. Pourquoi nous détournons-nous de Ta Miséricorde infinie pour gagner une fantaisie éphémère ? Pourquoi sommes-nous, les plus misérables de Tes créatures, ne couvrons-nous pas dans ton étreinte aimante, mais vers les pièges froids du diable avec une fréquence aussi incessante ? Pourquoi les âmes fautes et pécheresses choisissent-elles si souvent de vous causer une plus grande souffrance à travers notre dépravation sans fin et sans cesse croissante ? O Seigneur, si Tu nous empêchais de tomber dans le plus grand des péchés, nous te rejetterions encore, Toi et Ta promesse de salut, pour rien de plus qu'un morceau de gain matériel ou de charnel - C'est un plaisir. C'est pourquoi je te prie, mon Seigneur, mon Dieu, par l'intercession et les prières de Ta Très Sainte et Bienheureuse Mère qui ne manque jamais de venir à l'aide de Tes serviteurs quand nous lui crions sincèrement, prends de nous, Tes serviteurs pitoyables, faibles et imméritants, toutes les grandes tentations. Nous ne sommes que de petites âmes incapables de résister à ces grandes tentations et vices avec lesquels Vous forgez Vos Saints les plus célébrés et saints par leur repos et leur persévérance, par Votre Grâce, contre les attaques du Diable que Vous autorisez pour leur bénéfice spirituel. Au lieu de cela, je t' en supplie abondamment, mon Seigneur, envoie-nous qui nous connaissent comme des âmes faibles et faibles seulement les épreuves les plus minces et les plus simples, car elles seront tout ce que nous pouvons supporter. Écartez-nous de souhaiter ce qui est pour ces plus grandes âmes afin que nous, qui contrairement à Vos Saints, sommes les plus ineptes pour nous garder purs et sans péché quand nous sommes soumis aux épreuves les plus douces, exerçons notre foi contre ce que nous misérables, et que la plupart des esclaves ingrats peuvent espérer - avec l'aide de Votre Grâce - de rester vigilant et de résister. À travers ces petites épreuves où des âmes plus grandes et plus saintes que nous-mêmes se moqueraient, mais qui posent pour nous, petites âmes, de tels obstacles insurmontables nous guident pour que nous soyons rendus plus purs et plus saints grandissant dans notre foi et dans notre capacité à Vous servir de manière plus significative et sacrée. Jusque-là, mon Très Saint Amour, garde-nous à l'abri de ces plus grandes tentations, je prie, et que notre lutte contre ces épreuves souvent oubliées et apparemment insignifiantes, en les unissant à Ton Sacrifice le plus Parfait et après que les mains de notre Bienheureuse Mère les embellissent, soit faite d'offrandes fructueuses à Toi, notre Dieu. Contre les plus petites tentations, garde-nous constamment vigilants, mon Très Bienheureux Seigneur, afin que nous grandissions - si c'est Ta volonté - en serviteurs capables de subir des épreuves encore plus grandes pour Ta Gloire. Et si ce n'est pas votre volonté pour nous que nous prenions sur nous-mêmes ces exploits qui ne conviennent qu'à Tes géants spirituels, et si Vous estimez qu'il vaut mieux pour notre progrès spirituel que nous luttons simplement contre ces petites tentations tout au long de nos jours, accepter notre humble sacrifice et nos efforts pitoyables et nous bénir, Je vous supplie, avec la prudence de ne pas chercher de plus grandes épreuves que celles que Tu nous as jugées dignes de combattre, et de nous garder, mon Seigneur, satisfaits du sort que Tu nous as jeté dans Ta sagesse infinie, quand Tu nous as créés. Ne nous empêchez pas d'essayer de planer avec les saints alors que nous luttons encore pour écrouler avec les vers. Puisse-Nous garder toujours humbles et dévoués à Toi seul, Mon Dieu, et satisfaits de tout ce que Tu nous juges dignes de recevoir et contre lequel Tu as trouvé juste pour nous de lutter. Amen.

Chers frères et sœurs en Jésus-Jésus,

Alors que je m'assois pour écrire cette lettre de semaines, je me retrouve à réfléchir une fois de plus à l'édition d'étude du manuel spirituel de Sainte Thérèse sur la prière « Le chemin de la perfection » publié par l'Institut d'études carmélites. Toujours en méditant sur les chapitres d'ouverture, la question suivante est l'étincelle de l'entrée d'aujourd'hui :

« Quelles sont les petites tentations qui, aujourd'hui, sont peut-être si courantes qu'on leur accorde peu d'attention ? »

J'aborderai cette question plus directement, peut-être, dans un futur article ; cependant, ce qui m'a semblé le plus précieux à partager aujourd'hui, c'est à quel point nous, les petites âmes, sommes totalement incapables de résister même à la moindre tentation. Les tentations communes du monde - ces tentations auxquelles les personnes plus élevées que nous ne trouverions pas encore un petit défi à relever - sont pour nous les ennemis les plus dangereux et les plus dévastateurs de notre vie spirituelle. Souvent - mais certainement pas toujours - nous, les petites âmes, sommes bénis d'un amour profond pour notre Seigneur qui nous permet la bénédiction de maintenir une vie spirituelle active et pieuse. Nous trouvons facile de nous garder chastes, d'éviter la pornographie et d'autres déviations sexuelles, de garder nos obligations religieuses et spirituelles - tant celles imposées par l'Église que celles prises sous la direction de nos directeurs spirituels - et de garder une attention sur notre langue et sur la manière dont nous faisons preuve de charité et de solidarité. la bonté envers les autres ; cependant, c'est à cause de notre faiblesse et de nos natures faibles que Dieu nous met à l'épreuve, non pas par ces épreuves plus grandes. Il nous connaît trop faibles pour leur résister s'il devait nous prouver avec eux, et il sait à quel point nous avons besoin des grâces contenues dans une vie spirituelle pieuse si nous voulons résister aux épreuves avec lesquelles Il nous connaît humbles et humbles serviteurs de Son capables de résister pour notre bénéfice spirituel. Cependant, c'est parce que tant de gens sont beaucoup plus grands que nous, petites âmes pitoyables que nos prêtres, évêques et diacres nous guident si souvent sur les péchés et les tentations les plus odieux. Le Seigneur éprouve les grandes âmes par de grandes épreuves et les faibles Il vérifie avec les plus petites épreuves ; cependant, pour chacune, leurs épreuves sont exactement ce qui les poussera au plus haut niveau de vie spirituelle que Dieu juge approprié pour eux. Par conséquent, nous qui sommes si petits devrions rester toujours plus vigilants dans notre défense contre les péchés qui détruisent si facilement les plus petits d'entre nous, mais qui sont ceux dont on parle le moins. Restez donc toujours vigilants, mes frères et sœurs, et ne pensez pas que vous êtes capable de plus grands exploits que ceux vers lesquels Dieu a jugé bon de vous guider. Attention donc, toujours plus, et garde vigilante contre ces épreuves qui sont si petites, si familières et insignifiantes, qu'elles semblent évidentes et ne méritent aucune mention ni avertissement à ceux qui sont plus avancés que nous, misérables et viles âmes.

Nous, les pécheurs infidèles, devons garder les portes de nos âmes le plus sévèrement, car nous sommes gardés par la Grâce de Dieu des tentations les plus sévères de ce monde et c'est donc à nos moments de force spirituelle apparemment plus grande que le plus bas des serviteurs de Satan frappera trouver l'entrée au Temple par un porte imaginée être fermée de façon permanente et ne justifiant donc pas l'œil vigilant d'une sentinelle. Notre Bienheureux Seigneur sait à quel point nous deviendrions absolument fautifs s'Il nous envoyait Ses plus grands démons. Nous, esclaves doux et faibles, nous serions écrasés instantanément et laissés aux choix des esprits impies les plus fautifs si nous essayions de résister un instant à ce que Dieu défie Ses plus petits serviteurs. que nous. Dans sa grande et parfaite miséricorde, Il nous garde des premières lignes de la guerre spirituelle menée sans cesse par ses fidèles serviteurs qu'Il teste dans les tranchées du grand péché, du vice et de la tentation contre les vagues de ceux qui servent ses anges déchus et dépravés et contre lesquels nous, petites âmes, n'avons pas espoir de dominer.

Cependant, ne vous croyez pas en sécurité, ô âme chrétienne, simplement parce que Dieu vous a mis derrière les lignes protectrices de Son Église Sainte et Catholique, car Dieu a toujours revendiqué votre âme pour Lui-même et aucun de ses esclaves - pas même les plus misérables et les plus infidèles comme nous - ne sera autorisé à ne pas être mis à l'épreuve. Dans la parfaite connaissance de nos Seigneurs, il forge des épreuves et des tentations adaptées à chacun de ses serviteurs par rapport à leurs capacités individuelles et qui, même si elles sont petites et sans conséquence, pousseront chacun de ses esclaves à notre sommet spirituel si nous ne faisons que confiance en Lui et restons fidèles. Comme l'œuvre d'un homme de métier peut sembler facile à l'un d'un autre métier qui ne connaît pas les subtilités de l'occupation du premier, de même que l'œuvre de Dieu pour chacun de ses serviteurs. Par conséquent, bien que les moyens par lesquels notre Seigneur permet aux petites et douces âmes de souffrir pour Sa Gloire et notre bénéfice spirituel puissent sembler aux autres, mais un simple inconvénient que nous, les petites âmes, savons vraiment combien ces petites tentations sont nocives pour nous pécheurs infidèles. Nous savons qu'ils sont aussi difficiles pour nous à résister que la cupidité profonde, l'orgueil gonflé, et les tentations charnelles les plus misérables et les plus lubriques sont pour ceux que notre Seigneur a choisis pour des hauteurs spirituelles plus élevées et beaucoup plus grandes. Si nous nous permettons de nous détourner de notre Seigneur pour, mais un moment, si nous nous laissons tomber de Sa Grâce pour le temps d'un souffle, nous risquons de perdre tout à ce qui, pour des âmes plus grandes que nous, aurait simplement besoin d'être mis hors de leur esprit. Nous ne devons pas confondre la grâce de l'amour et de la dévotion pour notre Seigneur avec l'accomplissement spirituel. C'est à cause de notre faiblesse qu'Il nous accorde une telle aspiration spirituelle profonde à l'union avec Lui.

Combien de fois nous laissons-nous le luxe de quelques instants de plus se reposer sous nos couvertures seulement pour que ces brèves et éphémères deviennent inaperçus dans une autre messe non fréquentée ? Quelle horreur quand nous nous récompensons en dépensant notre temps libre à un passe-temps frivole et mondain au lieu de consacrer ce temps précieux à des activités fructueuses et spirituelles ! Est-ce vraiment la peine de risquer le bonheur éternel afin que nous puissions profiter du plaisir charnel temporaire d'un regard lubrique si seul ou de l'excitation de flirter adultère si nous sommes mariés ?

Mon Adorable et le plus Miséricordieux Seigneur combien de fois nous nous détournons de vous, conduits par une passion stupide et éphémère. Nous, petites âmes qui nous efforçons si diligemment d'être dévouées à vous, qui disons notre chapelet quotidien, qui assistent fidèlement à la messe chaque matin, qui lisent et écrivent souvent sur des sujets spirituels, qui visitent le plus souvent possible dans les chapelles d'Adoration à travers le monde Vous dans le Saint Sacrement, nous âmes faibles et faibles qui vous prennent la grande grâce d'être autorisés à vivre une vie fructueuse et spirituelle - des vies que si souvent votre plus grand des Saints a dû lutter quotidiennement pour maintenir - tombent si souvent dans l'orgueil spirituel et pensent nous - mêmes capables de renoncer à nos défenses contre les tentations inférieures et souvent négligées de ce monde. Nous tombons dans l'orgueil spirituel en pensant nous-mêmes responsables des grâces qui nous sont données par Toi seul, afin que nous grandissions dans la sainteté et que nous restions vigilants dans notre dévotion et notre service à Toi, mon Dieu. Gardez-nous donc, je prie avec ferveur mon Seigneur, d'oublier à nouveau que c'est seulement à cause de notre faiblesse, et non à cause d'un acte important ou d'un bien accompli de notre part, que vous faites ce qui est difficilement facile pour nous. C'est parce que Tu as considéré pour nous les petites âmes ce qui est facile d'être un défi assez que tu nous as graciés d'un amour profond, d'une dévotion et d'une confiance en Toi. C'est par ces seules grâces mal servies, ces grâces que nous gaspillons trop souvent et gaspillons, que nous sommes autorisés à être bénis d'une vie spirituelle active sans laquelle nous tomberions dans une grande dépravation, et le vice par des tentations si petites que d'autres ne se remarqueraient guère tentées. Ne pensons pas, en effet, Mon Dieu ne lui interdise jamais d'entrer dans nos esprits, que nous sommes responsables de tout le bien que vous nous avez donné dans nos vies et que vous nous avez permis d'accomplir et que, par conséquent, nous commençons à penser que nous sommes capables de planer avec vos géants spirituels. Au lieu de cela, mon Seigneur, garde-nous toujours attentifs à notre misère absolue et à notre incapacité pour tout ce qui vaut la peine, afin que nous ne soyons pas seulement conscients de la nécessité profonde que nous avons, les petites âmes, de maintenir, par Votre Grâce seule, une vie pieuse et spirituelle afin de nous protéger des plus vilaines, et pourtant la les plus petites, les tentations du monde. Gardez-nous vigilants, notre Sauveur, contre ces tentations quotidiennes que Vous avez considérées comme des outils appropriés par lesquels le Diable doit tester vos serviteurs les plus petits, les plus faibles et les plus infidèles. Gardez-nous toujours au courant de nos natures misérables et donc toujours attachés à Vous contre les tentations de la vie quotidienne et banale qui posent des défis si importants à nous, petits pécheurs, et misérables. Amen

C'est pourquoi, nous qui sommes les plus faibles, nous serons éprouvés par ce qui semble le plus simple, et les plus dures tentations éprendront ceux qui sont, contrairement à nous, forts et saints ; pourtant, nous lutterons tous, et nous tous, certainement, trébucherons, et c'est pourquoi, mes frères et sœurs, même nous, petites âmes, devons ne jamais se détourner de notre Dieu, ne doit jamais nous permettre de tomber même dans les plus petits péchés, et ne doit jamais nous considérer en sécurité parce que nous gardons une vie spirituelle dévouée ou que nous assistons à la messe quotidienne. Le Seigneur nous accorde de telles bénédictions parce que nous, dans notre faiblesse, en avons encore plus besoin. Une âme saine peut s'élever à des sommets impensables, mais nous, malades, dépravés, misérables, tordants et fautifs, devrions être plus que heureux que notre Seigneur nous ait appelés à son Église et ne devrions jamais chercher ce qui est au-delà de la défis Il, dans sa sagesse parfaite, a jugé bénéfique pour nous dans notre développement spirituel ; car, au lieu de nous apporter des avantages, le dépassement de nos exercices spirituels et de nos dévotions conduira à la ruine du plus haut degré. Ne baissez pas votre garde un instant ! Car nous, les petites âmes que Dieu a bénis avec les cœurs aimants des enfants, serons continuellement éprouvées par des tentations devant lesquelles même un enfant d'âge pourrait rire. Dieu accorde le repos et le repos à ceux qu'Il prouve par les épreuves les plus sévères. Les consolations spirituelles ne sont accordées qu'à ceux que Dieu a l'intention d'utiliser comme Son plus glorieux des saints, car il sait que la sévérité de leurs épreuves les plus imposantes les mènerait à la ruine, tout comme les plus petits tests détruisent nous petites âmes. Contre nos sentiers, cependant, il ne peut y avoir de sursis que la mort car il n'y a pas d'autre échappatoire à ce monde, et c'est par la lutte même de la vie quotidienne banale dans notre exil ici sur terre que notre Bienheureux Seigneur a choisi de nous éprouver des pécheurs faibles et misérables. Pourtant, il y a encore de l'espoir pour la douceur ici sur terre, mes frères et sœurs, une douceur de souffrance rendue belle par l'union de celle-ci avec le sacrifice le plus parfait et le plus saint de Notre-Seigneur Jésus-Jésus. Cours vers Lui, mes frères. Cours vers Lui, mes sœurs. Dépêchez-vous de nos Seigneurs embrasser alors qu'une petite enfant tombe dans les bras de son père quand elle trouve le monde trop impressionnant, trop effrayant, trop sombre pour supporter. Notre Seigneur protégera ses petits enfants et rendra notre souffrance féconde quand Il l'unira à Son Saint Sacrifice. Courrez vers Lui et ne regardez pas la grandeur des épreuves surmontées par vos Frères et Sœurs. Que chacun sa propre souffrance et confie que la nôtre est suffisante pour que notre Seigneur forge, par Sa Grâce, nous, les petites âmes en serviteurs appropriés et acceptables dans Son Royaume. Sachez, âmes chrétiennes, que Dieu ne nous a envoyé que ce qui est nécessaire pour transformer nos vies humbles et misérables en sacrifices convenables et dignes à Lui offrir.

Ne cherchons donc pas, mon Seigneur, dans notre zèle spirituel et dans notre enthousiasme égaré, à agir comme si nous connaissons mieux que Toi qui es tous connaissant et qui cherche des épreuves et des tentations bien plus grandes que Tu ne nous réalises capables de résister. Que notre désir d'être saints à ceux qui sont sur la terre ne nous forcent pas à nous éloigner de ce chemin que Tu nous as donné envie de marcher. Exprimez vraiment ces pensées misérables d'orgueil et de vanité de nos esprits dès qu'elles commencent à lancer leurs attaques infâmes contre nos natures faibles et faibles. Garde-nous humbles, mon Seigneur, mon Dieu, et garde-nous satisfaits de la position que Tu nous as créée pour remplir ton royaume, car être le plus bas du ciel vaut mieux que d'être le meilleur aux yeux des hommes. Soyons rassasiés de tout ce que Tu as choisi pour nous donner le Seigneur, et empêchons-nous de désirer ce que Tu sais être nuisible et imparfait pour des âmes aussi peu que les nôtres. Amen.

Fermons cette lettre, chers Frères et Sœurs en Jésus-Jésus, par une prière du Petit Office de notre Bienheureuse Vierge Marie l'implorant et la suppliant d'intercéder pour nous avec Son Fils, notre Seigneur Jésus-Jésus, afin que nous ne cherchions jamais à nous étendre au-delà de ce que notre Seigneur juge approprié pour nous et que nous restons toujours conscients de la vraie humilité de notre condition et de notre besoin pour Notre Seigneur, si nous voulons résister même aux plus petites tentations ici sur la terre, afin que nous puissions entrer dans son Royaume et jouir de la vie éternelle avec Lui dans les cieux :

Pardonne, Seigneur, nous te supplions, les péchés de Tes serviteurs, afin que nous qui ne pouvons pas te faire plaisir de nos propres actions, soyons sauvés par l'appel de la Mère de ton Fils notre Seigneur, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint-Esprit, Dieu, monde sans fin. Amen.

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.