en flag
zh flag
cs flag
fr flag
de flag
it flag
ja flag
pt flag
ru flag
es flag
tr flag
Voiced by Amazon Polly

JMJ

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

O mon Seigneur, combien tu désires la consolation de ceux que tu as appelés à Ton Église ; cependant, il semble que c'est de ceux d'entre nous que tu as personnellement appelé dans ton étreinte que la douleur la plus importante est causée à ton Très Bienheureux et Sacré Cœur. Pourtant, nous, créatures infâmes et humbles que Toi, dans Ta Miséricorde infinie, avons, par ton incarnation, une passion douloureuse et une résurrection glorieuse élevée à une gloire supérieure à Tes anges - une récompense à laquelle, sans ton amour profond, nous, pécheurs misérables et infidèles, n'aurions même pas pu aspirer - vous offenser le plus de tous. Pourquoi oublions-nous notre profonde dette envers toi et nous nous éloignons de ton Amour sans fin seulement pour chercher le gain mondain et les plaisirs charnels ? Pardonne-nous, Seigneur, car nous ne sommes que les plus faibles de tes créatures et les plus incapables de produire quelque bien que ce soit. Dans notre faiblesse face aux tentations mondaines et aux pièges du Diable, nous sommes tout à fait incapables de résister. Ses inclinations infâmes et dépravées, qu'il nous donne contre les usages saints et sanctifiants pour lesquels Tu as jugé que tout était bon pour nous, nous conduisent plutôt à la ruine de nos âmes. Combien notre détournement de vous vers le monde doit souffrir votre Cœur le plus adorable et le plus béni. Pourtant, ceux de vos serviteurs dont vous souffrez causent encore moins de souffrance que celle qui est causée par ceux d'entre nous, des pécheurs infidèles et les plus fautifs qui, désireux d'apparaitre saints et éloignés des influences du monde, et à qui vous avez accordé la plus grande grâce d'amplement occasion de prière, de jeûne et de pénitence - gaspiller cette plus grande des bénédictions en poursuivant des plaisirs vils, dépravés et vicieux. Car, en vérité, quelle est une meilleure récompense sur terre que la capacité de passer notre vie dans une conversation intime avec Toi, Notre Très Bienheureux et Amourable Jésus ? Pourtant, dans notre humilité et notre méprisabilité, nous venons à vous ne suppliant pas les bons et les saints prêtres de berger votre troupeau, nous ne venons pas pour une augmentation des vocations à la vie religieuse et consacrée, ni pour les âmes de ceux qui sont assassinés par avortement chaque jour, ni pour ceux qui souffrent au purgatoire, ni pour une augmentation de la nombre de vos fidèles serviteurs, en effet pas même pour notre propre sanctification ou pour te supplier de nous bénir avec encore plus de foi et d'amour pour toi, afin que nous puissions éventuellement être inspirés par le Saint-Esprit pour te chercher pour ces intercessions beaucoup plus saintes. Ce n'est pas pour ces demandes saintes et pures que nous venons à Toi dans la prière, mais au lieu de cela, nous venons à Toi pleurnicher et pleurnicher à propos d'un malaise ou d'un léger ennui que nous devons souffrir, d'une vanité que nous ne pouvons pas nous permettre nous-mêmes, ou avec le désir d'une demande tout aussi dépravée et offensante. Mais Toi, Seigneur toujours Miséricordieux, vois notre miséricorde et dans ta grande bonté envers tes créatures, Tu accompliras ces pétitions honteuses de nous, misérables et misérables pécheurs. Tu aimes nous aimer, Seigneur. Si seulement nous connaissions les profondeurs de votre grande affection pour nous, créatures les plus imméritantes, si nous savions combien plus le plaisir est pour Toi, notre Dieu, quand nous nous donnons entièrement à Toi, afin que Toi, dans Ta perfection, nous fîmes des serviteurs purs et saints sur lesquels tu peux accorder des grâces spirituelles, des consolations et des souffrances divines, un plaisir qui dépasse de loin la joie profonde qu'il vous apporte de voir vos serviteurs louer et vous glorifier dans notre utilisation religieuse et pieuse des biens matériels que vous nous donnez pour notre enrichissement spirituel - nous ne gaspillerions pas si facilement les précieux nous avons peu de temps avec vous pour demander des demandes aussi dégoûtantes et offensantes que l'argent, la célébrité ou le confort. Au lieu de cela, si nous t' aimions vraiment comme Tu nous aimes, Mon Dieu, nous t' implorerions de nous accorder plus de foi, d'amour et d'une dévotion toujours plus grande à Toi, Mon Très cher Seigneur, afin que nous devions de meilleurs et plus saints serviteurs de Tes ici sur la terre. Nous prions pour que nous soyons bénis avec intimité avec Toi, Notre Très Bienheureux Seigneur, non pas pour accomplir un désir mondain fugace, mais pour amener votre Volonté sur terre et par cela pour amener plus d'âmes - par votre Grâce et comme vos instruments seuls - des griffes infâmes et maléfiques de Satan dans le Saint embrasser Votre Église Sainte et Catholique. O mon Dieu, combien le saint et les prières justes de vos serviteurs consolent votre Sacré Cœur Précieux et Adorable. Puisse-tu nous bénir Seigneur d'un tel Amour et d'une telle dévotion pour Toi que nous, confiant en Toi pour nous donner tout ce dont nous aurions besoin pour accomplir ta Volonté pour nous sur la terre, nous venons à toi dans la prière en demandant seulement ces plus pieux et des demandes sincères : prier pour votre Église et tous Ses serviteurs, prier pour nos prêtres en particulier et vous prier pour leur sanctification - pour qu'ils augmentent toujours leur Amour pour vous, Notre Seigneur - et prier pour que vous nous maintiez toujours plus dans notre dévotion et notre amour pour vous. Ne vous prions plus pour ce qui est égoïste et vain. Purifie les cœurs de tes serviteurs, ô mon Dieu, jusqu'à ce que ce que tu leur désireras soit ce que tu leur désireras. Croissons-nous dans la dévotion envers vous, Notre Dieu, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus en nous de volonté que Ta sainte et la plus parfaite volonté. Accorde-nous ceci, nous te supplions notre Seigneur le plus aimant et le plus beau, par l'intercession de Ta Sainte et Bienheureuse Mère Marie. Amen.

Chers Frères et Sœurs en Jésus-Jésus, cette semaine, j'ai lu de nouveau le « Chemin de la Perfection » de Sainte Thérèse d'Avila, et j'ai été, comme d'habitude en lisant ses écrits, profondément touchée par son amour profond et son respect pour nos prêtres. Son instruction de prier continuellement pour les bergers de notre Église sainte et catholique m'a paru particulièrement pertinente pour notre crise actuelle ; en lisant ses pages familières - pages que j'ai lues à maintes reprises - j'ai commencé à sentir comme si elle atteignait à travers les âges et écrivait réellement ces pages à nouveau pour nous aujourd'hui. C'était comme si elle nous suppliait avec la plus insatiable urgence d'augmenter notre dévotion en offrant des prières incessantes pour nos prêtres, diacres, évêques et religieux. Nous devons écouter ces exhortations des saints saints par lesquelles elle nous implore sans cesse de prier avec ferveur pour notre Église et ses prêtres. Nous devons prier pour qu'ils deviennent des bergers dignes du troupeau de Notre Bienheureux Seigneur. Nous devons prier de toute urgence, frères et sœurs, afin qu'ils soient bénis par l'amour et la dévotion les plus profonds de Notre Adorable Jésus, afin qu'ils accomplissent fidèlement et avec des cœurs purs leurs vocations les plus saintes et les plus justes.

Nous ne devons pas, mes sœurs bien-aimées, mes chers frères, permettre que nos prières pour nos prêtres diminuent, même pour un moment où ce sont ces prières dont ils et Notre Église ont désespérément besoin maintenant plus qu'ils ne l'ont jamais demandé auparavant. Rien ne réconforte nos seigneurs Cœur Très Sacré et Bienheureux autant une âme qui, acceptant la Grâce de Son appel, entre volontairement dans le doux Salut pour lequel notre Bienheureux Seigneur a souffert si glorieusement pour gagner pour nous des créatures imméritantes et misérables que, peut-être, l'une de ces rares âmes précieuses de Son fidèle s'unissant à la Volonté de Dieu entre dans le joug doux de l'Ordre Saint ; ou celui qui, répondant à son appel au service de son Église bien-aimée par la profession des vœux, se lie au beau service de la vie religieuse ou consacrée. Que tous ses serviteurs qui se sont entièrement donnés à Lui en tant que témoins visibles et vivants de la gloire et de la vérité de Nos Seigneurs promettent la vie éternelle dans le monde à venir, et de son amour profond pour ses créatures ici sur la terre, nous encouragent tous à chercher des vies plus saintes et plus agréables au service de Lui, Notre Dieu.

Que nos lèvres, mon Seigneur précieux, ne se taisent jamais, et donc que nous, âmes misérables et infidèles, ne cessent jamais de vous prier d'appeler et de sanctifier plus d'âmes saintes que nous pour Votre Église. Puissons-nous, petites âmes, qui nous savons être tout à fait incapables et indignes de faire quoi que ce soit à votre service, mais qui ne souhaitent rien de plus que de faire ce qui vous apporte la plus grande gloire et la plus grande consolation, être soutenus par Toi, Notre Dieu, dans tous nos besoins mondains, afin que nos prières pour une augmentation de la des serviteurs et des dirigeants savants pour Votre Église peuvent être continuellement offerts pour Ta plus grande gloire. Que la moisson des âmes soit abondante en ce temps où Votre Église a besoin d'un appel sans cesse croissant aux vocations et à la vie sainte. Par nos prières, que Ta promesse soit accomplie que les Portes de l'Enfer ne prévaudront jamais contre celles de Ton Époux très Saint et Catholique, l'Église. Que tous ceux que Tu as personnellement appelés à Ton service, et qui ne souhaitent rien de plus que de grandir dans notre bonté envers Toi - notre Jésus le plus béni et adorable - soient capables de nous oublier et, par Ta Grâce, d'être ressuscités de notre misère et de notre dépravation en fidèles serviteurs pour toi, Notre Seigneur béi. Que nous tous, mon Seigneur, je prie, soyons libérés de tous les désirs et distractions du monde afin que nous, qui vivons des vies aussi courtes et si misérables ici sur la terre, soyons transformés par Ta Grâce en créatures joyeuses dont les cris incessants de louange et d'action de grâces à Toi, notre Seigneur, notre Dieu, qui est le plus digne de tout culte et adoration, apportez toujours des bénédictions et de la sainteté sur Tes prêtres, évêques, diacres et religieux. Gardez-nous toujours à Votre service, nous vous supplions O Seigneur, et ne gaspillons pas notre liberté qui a été achetée pour nous par Ta passion la plus douloureuse à la recherche d'une dérive inutile et insignifiante, car nous dépravés et les créations viles sont si naturellement enclins à le faire. Au lieu de cela, mon doux Jésus, je t' implore avec tout mon être, avec chaque once de passion contenue dans mon âme, garde ce feu d'amour et de passion brûlant dans le cœur de toutes tes petites âmes que Tu as amenées dans ton étreinte aimante. Que nous que Vous avez jugés dignes, même dans notre état le plus misérable et le plus humble, d'être ceux qui passeront notre vie dans la prière, le jeûne et la pénitence, afin que Votre Église soit bénie par un nombre toujours croissant d'âmes saintes, justes, instruites et humbles dans Son service, restons toujours fidèles à notre vocation. Que tous ceux qui répondent à Ton appel, ces fidèles serviteurs pour lesquels nous prions avec le plus grand sérieux et sans cesse, mon Seigneur, restent purs et attachés aux voeux qu'ils ont solennellement faits, augmentent toutes leurs vertus et conduisent fidèlement ton troupeau dans tes bras dans la vie à venir. Amen

Fermons cette lettre, chers Frères et Sœurs en Jésus-Jésus, en priant ensemble ensemble une prière du Petit Office de la Bienheureuse Vierge Marie - je vous prie de vous joindre à moi chaque jour dans cette liturgie la plus bénéfique - afin que notre Église ne se trouve pas affaiblie, mais purifiée par ces temps de lutte et de lutte. et qu'elle soit bénie avec beaucoup plus de prêtres saints et justes, évêques, religieux et laïcs, afin que le Message du Salut, acheté pour nous par notre Bienheureux Seigneur, atteigne les oreilles et pénètre le cœur de tous les peuples ici sur la terre maintenant et indéfiniment pour les générations à venir. jusqu'à la fin des temps :

Ô Marie, bienheureuse Mère de Dieu, toujours vierge, temple des Seigneurs, sanctuaire du Saint-Esprit, toi seule comme personne n'a plu à notre Seigneur Jésus-Jésus ; priez pour le peuple, intercède pour le clergé, plaide pour les femmes religieuses. Amen.

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Written by Author
I write this blog anonymously so as not to tempt myself, who is so very weak, with social status or the other common pitfalls that come with engaging publicly. If the writings posted should bear any fruit it is by the Grace of God alone.