La vraie dévotion exigée des petites âmes

en flag
zh flag
cs flag
fr flag
de flag
it flag
ja flag
pt flag
ru flag
es flag
tr flag
Voiced by Amazon Polly

JMJ

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Mon Dieu, je prie pour que tu me donnes alors que moi, un serviteur très indigne et infidèle, j'écris cette lettre l'inspiration pour transmettre de façon appropriée et avec une attention suffisante l'importance de la prudence quand tu entreras dans le château qui est la vie intérieure de la prière et du souvenir. Permettez à la sagesse de Vos Saints que Vous avez choisi d'inspirer par la connaissance de composer, et par les mains de qui Vous avez décidé d'écrire, les manuels inestimables de prière et de méditation qui sont le trésor de Votre Église et par lequel J'ai appris tout ce que Vous m'avez enseigné concernant la vie de prière. Que leurs paroles, Seigneur, je prie, éclipse les miennes et brille glorieusement afin que les autres puissent connaître les enseignements les plus bénéfiques que Tes Saints ont laissés pour guider tes fidèles alors que nous luttons dans cette vallée des larmes. Protégez-nous petites et humbles âmes, je prie mon Dieu, qui, bien que tremblant de savoir notre propre incapacité à accomplir quelque bien que ce soit par nos propres actions, avancez et saisissez Votre main tendue avec la confiance aimante d'un enfant alors que nous suivons Votre appel à une vie de prière et de jeûne au-delà de ce que nous avons fait. Les petites âmes pourraient jamais espérer endurer si elles étaient laissées à nous-mêmes, et qui, par Ta grâce, nous guideront vers et nous fortifieront pour vivre une vie bien supérieure à ce que nous nous tordons et que les créatures les plus misérables méritent. Gardez-nous humbles, mon Seigneur, je prie, et à l'abri des innombrables pièges dans lesquels nous, qui sommes si faibles, si fragiles et si doux, sans l'aide de Votre Miséricorde et de Votre Grâce infinies, nous tomberons si facilement et dont nous n'avons aucun espoir d'échapper sans que Votre volonté nous soit libres. Amen.

Frères et Sœurs en Jésus-Jésus, alors que je priais sur le sujet que je voudrais aborder dans cette lettre de semaines, mes yeux se sont produits sur un livre qui a été mon compagnon constant depuis bien avant que je n'entre en pleine communion avec l'Église fondée par notre Seigneur Jésus-Jésus. Cette œuvre spirituelle profonde a inspiré d'innombrables saints, de nombreux papes, et a enrichi la vie spirituelle des fidèles pendant des siècles depuis qu'elle a été écrite. Autrefois entièrement perdu, comme l'a prédit son auteur, ce chef-d'œuvre de Saint-Louis de Montfort fut, par la seule grâce de Dieu, redécouvert et mis à la disposition des fidèles laïcs, du clergé et des religieux. « Véritable dévotion à Marie » est certainement l'une des œuvres les plus chères - si ce n'est pas le plus chéri - concernant la spiritualité mariale jamais produite. Dans ce texte, saint de Montfort décrit non seulement le sujet complexe de la dévotion à notre Seigneur par l'intermédiaire de Sa Sainte Mère, mais il expose une méthode facile à suivre, mais non moins rigoureuse, de consécration à notre Seigneur par l'intermédiaire de Sa Sainte Mère. Cependant, aussi précieux que l'ensemble de l'œuvre de saint de Montfort puisse être, en effet, pour quiconque désire se rapprocher de notre Seigneur, je veux me concentrer sur une petite partie de son chef-d'œuvre. En particulier, je voudrais discuter de la façon dont la description de Saint de Montfort de la vraie dévotion peut nous aider, misérables et minuscules âmes, celles d'entre nous qui, dans notre faiblesse, luttent quotidiennement contre même la plus petite tentation et savent que nous sommes vraiment incapables d'exercer toute dévotion assez parfaite pour être digne d'être accueilli par Notre Seigneur Jésus-Jésus, pour, par la Grâce de Dieu, nous rapprocher de la vie sainte que notre Seigneur et Sauveur nous souhaite conduire pendant que nous sommes exilés ici, dans ce jardin de tristesses.

La vraie dévotion, comme le décrit saint Louis de Montfort, peut être considérée comme composée de cinq caractéristiques : elle est intérieure, tendre, sainte, constante, désintéressée. Parlons maintenant brièvement - j'encourage tous ceux qui ressentent un appel à entrer dans une relation plus intime avec notre Seigneur et Sauveur à investir vraiment le temps de lire l'intégralité de cette œuvre la plus utile, car aucun temps passé à chercher notre Seigneur n'est perdu de temps et la lecture pieuse de ce livre porte avec c'est la bénédiction d'une indulgence plénière accordée par le pape Léon XIII - chaque caractéristique individuellement avant de réfléchir à la façon dont nous pouvons appliquer le concept de Véritable Dévotion à notre petit chemin.

La vraie dévotion est intérieure :

Bien que beaucoup d'entre nous accomplissent effectivement des progrès excellents et bénéfiques au moyen de dévotions extérieures, ce ne sont pas les actions de la dévotion elles-mêmes qui, bien sûr, aidées par la Grâce de Dieu, nous propulsent vers l'avant sur le chemin spirituel ; mais, au contraire, c'est le sens interne de l'amour et de l'affection pour notre Seigneur. qui naît de nos esprits et jaillit de nos cœurs qui exprime à Dieu notre profonde révérence et notre dévotion envers Lui. C'est la dévotion privée qui se reflète dans et accroît la solennité et la révérence manifestées par l'action extérieure et non l'activité extérieure qui accroît l'engagement interne. En effet, si l'expression pieuse de notre amour pour Dieu par un acte extérieur accompli avec révérence peut faire grandir en nous le sentiment de dévotion à Dieu d'une manière sensée, c'est la sincérité de la foi interne - qui vient seulement comme une grâce de Dieu - qui doit en effet être celle que nous prions pour recevoir un augmentation de nos prières et d'où découle la véritable dévotion de nos âmes. Bien que, certes, nous ne devons pas cesser de prier si nous ne nous accordons pas ce voeu de notre part, puisque la louange est chantée à notre Seigneur seulement parce qu'il est juste et juste qu'elle lui soit offerte et non pour un gain personnel, il est bon de prier pour ce que Dieu a jugé convenable pour nous. C'est pourquoi, que notre dévotion à Toi, notre Seigneur, ne soit pas exprimée dans de nombreux engagements extérieurs et sans foi par lesquels nous cherchons l'honneur des hommes aux dépens de la Gloire qui n'est due qu'à Toi. Si notre foi et notre amour pour Vous ne suffisent pas à nous permettre de maintenir toutes ces dévotions extérieures, mon Seigneur, je prie, vous accordez à nous, vos serviteurs infidèles et les plus imméritants, assez de dévouement et d'amour pour Vous permettre la grâce d'accomplir seulement une ou deux dévotions extérieures solennelles et révérentes dans lesquelles nous peut verser la totalité de notre foi en Toi, notre Dieu. Que notre dévouement envers Vous grandisse non pas dans sa visibilité aux autres, mais dans nos cœurs où Vous seul découvrirez la véracité et la fidélité de notre dévotion envers Vous. Grant, mon Dieu, que ce que nous exprimons à l'extérieur soit seulement ainsi affiché parce que même les coins les plus reculés de nos âmes ne peuvent plus contenir l'amour pour Toi que Tu nous as considérés comme les âmes les plus indignes à recevoir. Amen.

La vraie dévotion est tendre :

Quand une âme est choisie par notre Seigneur et Sauveur pour faire l'expérience d'une véritable dévotion envers Lui, l'amour qu'ils commencent à ressentir envers notre Seigneur est le plus tendre, confiant, innocent et confiant. Nous ne devons pas craindre de nous donner entièrement à notre Dieu, nous confiant en Lui pour satisfaire tous nos besoins, pour guider notre âme vers Lui, et pour nous empêcher de nous éloigner du chemin vers la sainteté. Nous, petites âmes, devons être encore plus dévoués à notre Seigneur de cette manière tendre, car nous sommes choquants et certainement conscients de notre indignité d'avoir été appelés au service de notre Bien-Aimé. Nous, âmes faibles et fragiles, connaissant notre misère absolue et notre incapacité pour tout bien, sommes sûrs que nous tomberions immédiatement dans la débauche et le péché si nous nous confions en nous-mêmes au lieu de notre Seigneur pour le moment le plus court. Contrairement à ces âmes nobles et saintes qui marchent sur le chemin sûr de la justice avec facilité, nous, les petites âmes luttons avec chaque pas que nous faisons ; cependant, nous sommes consolés dans notre lutte avec la consolation que, en unissant nos difficultés avec le sacrifice parfait de notre Seigneur sur Sa Croix, nous pouvons pondre à l'Adorable pieds de notre Bienheureux Seigneur, même le plus indigne des sacrifices en Son honneur. Nous savons combien nous sommes honteux d'entendre Son nom, mais Il nous a appelés à Lui offrir l'adoration, la révérence et la louange. C'est pourquoi, mon Seigneur, je prie pour que tu nous gardes toujours confiants en Toi, et comme les petits enfants, afin que nous puissions toujours placer notre vie entre tes mains, en ne faisant pas confiance en nous-mêmes qui sont incapables de produire quoi que ce soit digne de Ta destitution, mais entièrement en Toi pour la réalisation de tous nos besoins, de tous nos espoirs et de toutes nos entreprises. Que nous n'oubliions jamais notre indignité d'avoir été appelés par Toi seul dans le pli aimant de Ton Église, mon Seigneur, et que nous louions toujours Ton nom parce que Tu as été si miséricordieux envers nos âmes misérables et infidèles en nous arrachant de notre vie de péché impies et de misère. Vous seul êtes notre salut, et en vous seul nous confierons pour nous guider sur le chemin de la sainteté et de la justice tout au long de notre vie. Amen.

La vraie dévotion est sainte :

La dévotion à notre Seigneur, qui est le reflet de la grâce pure et inméritée de la foi intérieure et de l'amour qui ne vient que de Dieu, ne nous éloignera jamais du chemin de la sainteté, si c'est la véritable dévotion décrite par saint de Montfort. Au lieu de cela, il devrait nous amener, avec l'aide de la grâce de Dieu, à nous détourner de nos péchés et à rectifier notre misérable vie du mieux que nous le pouvons avec l'aide de Dieu. Souvent, dans une vague de zèle et d'émotion, nous pouvons nous sentir appelés à adopter des pratiques très austères, voire dangereuses, en réaction à ce que nous croyons être une consolation spirituelle ou une inspiration de Dieu. Cependant, ce n'est souvent pas le cas - c'est la raison pour laquelle sainte Thérèse d'Avila a mis l'accent sur le fait de ne pas suivre vos inclinations et de se fier au contraire à un savant et saint confesseur pour vous guider sur le chemin spirituel - et nous risquons de tomber sujettes à de mauvaises inclinaisons qui découlent, au mieux, d'une grave lacune. d'humilité de notre part, et au pire une impulsion venant d'une entité beaucoup plus sinistre. « Caritas patiens est. » [I Corinthiens 13:4] Quand nous ressentons une ruée de dévotion et d'amour pour Dieu, nous pouvons certainement en profiter, mais nous devons être sûrs de rencontrer souvent notre confesseur et de ne rien retenir quand il s'agit de sentiments forts et de hausses brusques de dévotion, et nous devrions être particulièrement prudents quand ces sentiments provoquent en nous le désir d'adopter une pratique obscure ou très rigoureuse. Si Dieu le veut de vous, si votre dévotion est Véritable Dévotion, Il vous attendra et vous guidera à travers l'un de Ses saints serviteurs appelés à guider Son troupeau ici sur la terre. Que Tu nous bénisse tous, mon Seigneur, je prie, avec patience et avec la foi pour persévérer dans la suite, du mieux que nos humbles et humbles capacités le permettent, vos inspirations avec prudence, mon bien-aimé, et que nous tous qui sont appelés par Toi à marcher sur le chemin spirituel, cherchons l'aide d'un de tes serviteurs, un savant et saint. prêtre, pour nous guider sur notre chemin spirituel et pour nous protéger des erreurs provoquées par notre égoïsme incontrôlé et notre orgueil, nos désirs les plus ingrats pour les récompenses spirituelles et les consolations, et notre faiblesse à tomber dans le péché et à vous offenser, notre Seigneur, qui est seul digne de tout notre amour et de la plus grande et qui ne nous égarera jamais si nous ne faisons que confiance en Toi et suivons sans hésitation les leçons de Ton Église que nous croyons sincèrement, avec une confiance absolue, Tu as établi pour aider dans notre Salut que Tu as promis à ceux qui se joignent fidèlement à Toi, par Votre très Saint Sacrifice sur la Croix. Amen.

La vraie dévotion est constante :

Il est tout à fait courant qu'un fidèle serviteur de notre Seigneur, enhardi par une ferveur spirituelle et avec toute bonne intention jure de maintenir toutes sortes de pénitences austères, de respecter un certain nombre de vœux sincères et de faire des promesses avec dévotion à notre Seigneur ; cependant, une fois que l'émotion est passée, une fois que l'émotion est passée, une fois que le spirituel La consolation a été remplacée par la sécheresse spirituelle banale qui est trop souvent ressentie dans la vie mondaine, ce fidèle serviteur de Dieu qui est maintenant épuisé par ses propres émotions égarées et mal interprétées est entièrement vaincu et devient une cible facile pour l'ennemi, Satan, qui cherche à égarer les âmes en les feux de l'enfer par leur propre sens égaré et faux de dévotion. Par conséquent, nous devons prier pour la prudence lorsque nous ressentons l'envie de répondre à ce que nous percevons comme un appel de Dieu à adopter une nouvelle pratique, à entrer dans un mode de vie consacré, ou à accomplir un nouvel ajout à notre routine quotidienne de prière. Nous devrions, si nous sommes bénis par un directeur savant, chercher son guide et son instruction avant d'apporter des changements à notre vie spirituelle, et si nous ne le sommes pas, nous devrions continuer avec ce que nous avons fait et prier sans cesse à Notre-Dame pour qu'elle supplie Son Fils, notre Sauveur Bien-Aimé, d'envoyer un prêtre savant et saint pour vous guider sur le chemin spirituel. Il n'y a pas de moyen plus sûr de vous assurer que vous ne vous écartez pas du chemin de notre Seigneur, ou que vous ne pouvez prendre sur vous-même que ce que votre âme est capable, dans son état actuel de développement spirituel, de maintenir de façon cohérente et divin, que d'être guidée par un directeur spirituel saint et savant.

La vraie dévotion est désintéressée :

Alors que le Seigneur peut, au début, quand nous commençons tout juste sur le chemin spirituel, choisir de nous accorder les grandes grâces de consolations spirituelles, nous, qui nous savons être les plus petits d'âmes, nous qui ne nous attendons pas et ne nous sentons pas dignes de s'envoler avec des géants spirituels au lieu de cela humblement et marchez fidèlement notre petit chemin en faisant confiance en Toi, notre Seigneur, comme un enfant confie sans conteste ses pères qui guident la main, nous, âmes pitoyables et minuscules, ne devrions pas nous attendre à atteindre des sommets mystiques élevés. Au lieu de cela, nous devrions être heureux au-delà de la mesure, en ce que Toi, notre Bien-Aimé, nous a permis de Vous offrir la louange et l'adoration dans notre nature imparfaite, humble et souvent infidèle. C'est par ta miséricorde parfaite, mon Seigneur, mon Dieu, mon Bien-Aimé, que tu acceptes nos pitoyables cris de louange et nos actes de culte imparfaits. Gardez-nous fidèles à Toi, mon Dieu, même lorsque nous ne recevons aucun bénéfice de nos prières au-delà de passer du temps avec Toi, notre Sauveur Bien-Aimé et Adorable. Augmente notre amour pour Toi jusqu'à ce qu'il n'y ait rien dans ce monde que nous désirons si cela ne nous rapproche pas de Toi, notre Seigneur. Amen.

Nous ne devons pas chercher des récompenses, des consolations ou d'autres avantages personnels si nous voulons être vraiment dévoués à notre Seigneur. Au lieu de cela, nous devons être motivés par l'amour pur. Cet amour qui est désintéressé et ne cherche qu'à doucher notre Bien-Aimé d'affection même s'il semble qu'ils ne nous remarquent pas. Nous devons aimer notre Seigneur parce qu'Il est notre Seigneur et non pour aucune autre raison. Nous devons toujours attirer notre attention sur la mémoire et la louange de notre Seigneur et Sauveur, non pas parce qu'elle remplit nos cœurs de sentiments chaleureux d'amour et d'affection - bien sûr, l'acte d'établir nos cœurs sur notre Seigneur, même pour un bref instant, devrait certainement apporter le plus profond sentiment d'admiration et d'amour. nous pouvons jamais espérer le savoir sur terre - mais seulement parce qu'il est de notre devoir, le but de notre création, de le faire. La vraie dévotion est offerte simplement parce que l'âme peut imaginer ne rien faire d'autre. Il est offert parce qu'il est dû. Ce type de dévotion est ce que nous devons tous chercher à vivre envers notre Seigneur. Certes, nous, petites âmes, devons faire chaque pas avec prudence et avec le plus grand soin par rapport à ces grandes âmes à qui la sainteté vient si sans effort que nous sommes si enclins à retomber dans le péché grave et la misère si nous fléchissons même pendant un instant du chemin de la justice ; cependant, même nous les plus misérables et les âmes infidèles ne devraient pas se détourner de prier chaque jour notre Seigneur pour nous remplir de cette dévotion la plus vraie et sainte à notre Sauveur bien-aimé. Implorez-le continuellement et implorez l'intercession de Sa Sainte Mère et de tous ses Saints dans les cieux, jusqu'à ce qu'Il purifie votre dévotion à Lui ; car l'âme qui est dévouée à notre Seigneur comme enfant est dédiée à ses parents, un enfant qui met sa confiance en Lui obéissance sachant tout ce qu'Il décrete est juste pour et destiné à l'amélioration de son âme, un enfant qui aime suivre les ordres de son Père céleste aussi rapidement et aussi naturellement qu'elle obéit à son père terrestre, est celui qui est véritablement dévoué à son Seigneur. Mon Dieu, que nous, je prie, soyons tous comme ces enfants innocents, doux et doux qui vous aiment si purement et désintéressement, afin que nous, qui sommes des âmes petites, fragiles et infiniment faibles, incapables de voir les portes de Votre Royaume par notre puissance, soyons autorisés, par Ta grande grâce, à occuper même les plus bas dans le Ciel dans la vie à venir. Amen.

La vraie dévotion et la petite voie :

En tant que petites âmes, nous sommes bénis de la connaissance, peut-être avec une certitude parfois effrayante, de l'état misérable dans lequel nous sommes condamnés à tomber si nous plaçons notre confiance en nous-mêmes au lieu de Notre Bienheureux Seigneur pour le moment le plus court. Nous sommes tous trop conscients de la vilitude que nous sommes capables de commettre si nous échouons du chemin droit et étroit que notre Bienheureux Sauveur nous a tracé. Cependant, nous sommes également rendus merveilleusement conscients de la grande Miséricorde qui nous a été montrée par notre Seigneur Jésus-Jésus quand Il nous a appelés dans son Église et nous a choisis comme ses serviteurs. Nous, petites âmes, qui connaissons si bien notre incapacité à entrer dans son Royaume sur notre propre mérite, ne devons jamais manquer une occasion d'offrir le culte, l'honneur et la louange à notre Dieu car c'est une grande grâce d'être appelé vivre notre vie en tant que chrétiens, et c'est le plus grand don, celui de la vie éternelle, qui nous est promis par Notre Seigneur et Sauveur si nous restons fidèles à Lui et à Ses commandements. Nous n'avons qu'à faire confiance en Lui, à Lui montrer notre amour inconditionnel, à Lui rendre notre obéissance ininterrompute, à Lui offrir fidèlement et constamment la louange et l'honneur qui lui sont dus en tant que Dieu, et à Lui offrir tout cela uniquement parce qu'il est juste de le faire en quête d'aucun gain personnel ou spirituel. consolations. Nous, petites âmes, devons saisir chaque moment que nous pouvons pour offrir cette louange et cette adoration à notre Dieu qui nous a sauvés de notre inévitable destin. Jamais nous ne devrions nous gémir pour prier un autre jour de l'Office, pour assister à une autre messe, ou pour sacrifier un autre moment que nous voulions gaspiller dans le plaisir mondain parce que nous avons été obligés de participer à l'Église un jour d'obligation. Quand nous, petites âmes, prenons conscience de notre misère, les douleurs de la faim du jeûne deviennent un grand réconfort, le petit sacrifice de se réveiller tôt pour assister à la messe devient une occasion bénie de montrer notre amour pour notre Sauveur bien-aimé, chaque heure que nous passons dans la prière est une heure passée comme nous le souhaitons vraiment que nous puissions passer tous nos des moments terrestres. Nous, les petites âmes, devons donc chercher avec ferveur à être Vraiment dévoués à notre Seigneur, tel que décrit par saint Louis de Montfort, car si nous ne sommes pas, nous sommes perdus. Personne ne peut espérer par ses efforts pour gagner pour lui-même le salut. Nous savons très glorieusement combien nous avons besoin de notre Seigneur si nous voulons entrer dans son Royaume. Par conséquent, ne soyez pas attachés à vos propres actions et aux récompenses que vous attendez, sauf qu'ils servent votre Seigneur, ne cherchent pas de consolations spirituelles ou consolations sensuelles de votre prière, ne cherchez pas des visions mystiques ou des inspirations, mais embrassez plutôt la sécheresse de la vie quotidienne, portez la croix de la vie sur terre en dehors de notre Seigneur avec courage, et placez votre confiance en Lui - en bref, soyez vraiment dévoués à votre Seigneur bien-aimé et Sauveur - et Il sera certainement vous guide dans Son étreinte aimante quand Il vous accueille dans Son Royaume dans le monde à venir.

Par conséquent, je vous en supplie, Seigneur, de nous aider à éviter de tomber dans l'un des divers types de dévotions fausses et égoïstes que le Saint‑esclave de Votre Bienheureuse Mère Marie, saint Louis de Montfort, décrit et nous met en garde dans son chef-d'œuvre d'écriture spirituelle, et bénis-nous avec la grâce de savoir quand nous permettons nos âmes à tomber dans la tentation d'atteindre ce qui est beaucoup plus élevé que celui pour lequel Tu as créé des âmes aussi faibles et infâmes que les nôtres. Dans Ta Sagesse infinie, mon Seigneur, conduis-nous sur le chemin de la simple prudence alors que nous te suivons dans les ténèbres qui sont notre exil, et nous guidons vers la Lumière sainte incessante de Ton Royaume dans le monde à venir. Sans Ta main guide, nous sommes laissés à tâtons et à errer comme des brebis perdues dans les ténèbres de la forêt la plus épaisse, mais nous nous confions en Toi et illuminés de la grâce de l'intelligence, nous pouvons, je prie, naviguer dans les épreuves et éviter les tentations de ce monde d'arriver en toute sécurité dans tes bras comme vraiment et parfaitement Des esclaves dévoués. C'est ce que nous vous demandons, Seigneur, de nous accorder, par l'intercession de Ta Très Sainte Mère, Marie. Amen.

Fermons cette lettre, chers Frères et Sœurs en Jésus-Jésus, par une prière du Petit Office de notre Bienheureuse Vierge Marie qui l'implore et la supplie d'intercéder pour nous avec Son Fils, notre Seigneur Jésus-Jésus, afin que nous ne tombions jamais dans la fosse de la fausse dévotion et de l'égoïsme alors que nous continuons à travailler et prions pour Crois dans la sainteté et la dévotion parfaite à Notre Seigneur.

O Dieu, qui a voulu que Ta Parole éternelle prenne chair dans le sein de la Bienheureuse Vierge Marie, lorsque l'ange a livré son message ; accorde que Tes pétitionnaires, qui croient en elle comme Mère de Dieu, soient assistés par son intercession. Par le même Jésus-Jésus, ton Fils, notre Seigneur, qui vit et règne avec Toi, dans l'unité du Saint-Esprit, Dieu, monde sans fin. Amen.

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.